Ads 468x60px

Parce que MachineGrems @ Nouveau Casino

Grems / Lefto / Machinedrum / The Shoes / DJ Pone (Birdy Nam Nam) / Club Cheval @ Nouveau Casino

Parce que le marketing et la culture sont devenus un couple juteux... Alors qu'il devient de plus en plus difficile pour nos artistes préférés de se produire (c'est la crrisssseeee), ces derniers se tournent désormais vers des annonceurs cherchant à redorer leur image. Grems fait parti de ceux-là. Il y a quelques années, il avait déjà fait le coup avec les montres Flik Flak.. Je déconne c'était Swatch, il remet le couvert avec Philips et c'est ses casques audio. Alors une opération marketing ratée ou une soirée de dingue ? Réponse : now !

Je vais tout de suite casser ce suspense insoutenable. Nous avons affaire ici à une opération marketing rondement menée. Un vernissage des plus réussis, une soirée concert avec un line-up ainsi qu'une ambiance de folie, un Nouveau Casino toujours aussi insupportable, mais comble… Bref, maintenant tu aimes Philips car ils sont trop "in" en fait ! 

Pour resituer un peu les faits, revenons sur le concept de l'évènement.
Ce projet est né de la collaboration entre le fameux producteur dubstep new-yorkais Machinedrum et du graffeur Grems autour de la marque Phillips, MachineGrems ainsi qu'un casque dans un joli coffret exclusif (300 exemplaires) accompagné de 6 cartes postales reliées réalisées par Grems et enfin une clé USB prenant la forme d’une K7 vintage contenant 3 morceaux inédits de MachineDrum. J'ai oublié les 10 wallpapers créés par Grems pour que l'on se considère définitivement gâté ! 
Mais MachineGrems, c’est aussi le nom de la soirée qui se tenait au Nouveau Casino ce 23 mai avec en guest, Machine Drums et Grems, bien entendu, mais aussi The Shoes, DJ Lefto, DJ Pone et Sam Tiba. Line-up alléchant n'est-ce pas ? Le problème de cet événement, c'est qu'il se déroule en ce chaud (on ne nous a pas prévenus de cette canicule encore !) mercredi de printemps… Ce n'est pas mon problème d'auréole sous les bras qui m'indisposent mais belle et bien la situation chronologique de l'évènement. Une soirée pareille de 23h à 5h du matin, un mercredi ... La semaine s'annonce difficile ! 


Philips By Grems
Vernissage MachineGremsCassette USB MachinedrumCommençons tout d'abord avec le vernissage en mode open bar qui lui commence à une heure raisonnable : 19h30. Juste après la sieste et le gouter. Au menu : gros son, présentation du coffret et des casques audio. Philips réussira peut être à détruire leur image « «beauf bof » qui leur colle à la peau avec ce genre d'événement (même si le produit en lui-même reste un peu cheap).

MachineGrems @ Nouveau CasinoC'est arrivé au Nouveau Casino que la soirée se lance... Ou presque ! Lefto nous assomme d'un set de 2h (néanmoins très bon...) avant d'enfin laisser la place à Grems, NT4 et toute la famille. Le faux champagne en open bar aura permis de mieux vivre cette attente... Ma semaine sans alcool est ratée, mon oncologue va me gronder. 
Une fois le graffeur, rappeur directeur artistique, graphiste, le plus productif du monde sur scène, le public toujours aussi insupportable du Nouveau Casino devient ingérable. Il fait 45° mais la foule cherche malgré tout à s'agglutiner devant et ça finit comme souvent en baston (cette fois entre une meuf et un mec.. original au moins). Bref, ça se bouscule, ça renverse mon verre, ça fait tombé mon déambulateur puis Grems lance les hostilités et j'oublie cet environnement moite et saoul : les jeunes !



Toujours très fort en tant que maitre de cérémonie, il harangue la foule déjà conquise... Le paradoxe du "public con = public très bon" se vérifie une fois de plus. L'ambiance est tout simplement dingue, il y a 5 ans, on était tranquille au concert du monsieur, assis dans son transat maintenant, le succès le rattrape enfin… Mon dentier en tombe tellement j'en ai le smile. Avec son dernier album « Algèbre 2.0 » comme étendard, Grems nous déballe son feu d'artifice créatif habituel qui nous surprendra toujours. Le beat est devenu bancal et les ajustements cheloux les morceaux déstructurés : sa surfe méchamment sur la mode dubstep, mais ça le fait bien. Depuis son pétage de cable et le reformatage de son entourage, le son est devenu plus bourrin et même si l'on regrette malgré tout l'époque d'un petit "Airmax", la formule reste la même : un rap technique, sauvage (c'est le moins qu'on puisse dire) bourré d’ego !

Grems @ Nouveau CasinoParce que Grems ne fait rien comme les autres, il nous vendra plusieurs fois son « amour » pour Philips en nous assurant qu'il n'est pas un vendu... ça résume bien le personnage : libre, complexes et totalement dingue. C'est comme ça qu'on l'aime ! #Merci.


C'est le perché Marchindrum qui prend le relais. Mission difficile, beaucoup étant venu pour Grems, la salle se vide rapidement. Si on y ajoute son physique aussi improbable que le son qu'il produit : pari pas gagné d'avance. C'est pourtant bel et bien une pointure que l'on a sur scène. De son vrai nom Travis Stewart, fer de lance d'une scène post-dudstep, ses albums Room(s) et son side projet Sepalcure (avec Praveen Sharma) ont porté le monsieur au rang de maître de la scène électro
Malheureusement, un cruel manque de puissance (assez incompréhensible) se fait ressentir rapidement niveau sono... Pourtant c'est du bon son ! A la manière d'un Baths, il utilise sa propre voix sur des nappes d'electronica sous-poudré d'une rythmique drum'n'bass. Mélange étonnant, mais diablement efficace … S'il n'était pas déjà 2h du mat ! Mes rhumatismes me rattrapent, l'alcool ne faisant plus effet je constate la jeunesse qui m'entoure : qui peut sortir si tard un mercredi soir en dehors des kids ? 

MachineGrems @ Nouveau Casino
Bien que la soirée soit loin d'être terminée, The Shoes et DJ Pone m'excuseront, mais j'ai mes 10 heures de sommeil quotidien à faire sinon je suis de mauvaise humeur quand je promène le chien… Sorti du Nouveau Casino, je constate avec admiration la file d'attente qui se dessine encore malgré cette heure indécente. Ils sont fous ces jeunes...




1 commentaires:

Enregistrer un commentaire